La communication en appui des apprentissages : analyse transactionnelle

Nous sommes parfois surpris par la réaction de certains jeunes qui, consciemment ou non, cherchent le conflit. Il existe des techniques sur lesquelles les formateurs peuvent s’appuyer et qui sont issues de théories de la communication, comme l’analyse transactionnelle.

L’analyse transactionnelle a été fondée par un médecin psychiatre américain, Eric BERNE[1], dans les années 1950 à 1970. Cette théorie aide à mieux comprendre ce qui se passe dans la relation entre deux individus ou dans les groupes. L’analyse transactionnelle permet de désamorcer ou de ne pas entrer dans un conflit avec le ou les jeunes.

Cette théorie part du constat que chacun de nous possède trois « états du Moi » :

Parents (P) – Adulte (A) – Enfant (E)

Concrètement, lorsqu’un jeune fait semblant de ne pas comprendre ce que je lui reproche, il s’adresse à moi en tant qu’enfant. Si je choisis de lui répondre en tant que parent « Ne me prends pas pour un imbécile, tu as très bien compris et si tu continues tu seras sanctionné », il est fort probable que le conflit s’envenime. A l’inverse, je peux lui répondre en tant qu’adulte, calmement, en répétant ce que j’attends de lui de façon très claire, « sans rentrer dans son jeu ».

Une autre façon de désamorcer le conflit serait de lui répondre « sur son terrain », en tant qu’enfant, de manière à le désarçonner. Par exemple, un élève entre en cours en disant « oh non pas les maths, c’est nul ! « . Plutôt que de lui retourner l’image du parent conflictuel qu’il recherche alors chez vous, répondez-lui avec une pointe d’humour (toujours utile en formation) : « tu as raison, je n’aime pas ça non plus… ». L’effet de surprise aidant, très souvent, le jeune s’arrête de lui-même puisqu’il n’a plus de « prise ».

Bien entendu, cette théorie de la communication s’applique également à démonter les schémas conflictuels en dehors des murs de l’école (équipes dans les entreprise, cercle familial…)

La communication n’entre pas vraiment dans le champ des sciences d’appui « traditionnelles » des sciences de l’éducation, mais elle permet d’adopter des attitudes d’écoute, de déceler des signes non verbaux (feed-back) essentiels en éducation.

Pour aller plus loin : Analyse Transactionnelle


[1]    BERNE, Eric. Des Jeux et des Hommes. Stock, 1986

Publicités